« PETIT LOUCE DANS LE LINKIT AVANT GAUCHE »

La seule vraie nouveauté qu’apporte, en matière de la langue d’enseignement, le projet de loi 14  à la Charte de la langue française tient dans les articles suivants. J’y ajoute mes commentaires.

 88.0.1.Les établissements dont la langue d’enseignement est le français ou l’anglais à l’éducation préscolaire, à l’enseignement primaire, à l’enseignement secondaire et à l’enseignement collégial, et les ministre responsables de ces ordres d’enseignement doivent, selon leurs attribution respectives, prendre les moyens raisonnables pour s’assurer que les personne que ces établissements forment reçoivent une formation visant à leur permettre d’acquérir des compétences suffisantes en français à la fin de l’ensemble de leurs études pour pouvoir interagir, s’épanouir au sein de la société québécoise et participer à son développement.

Ces exigences s’appliquent aussi bien aux établissements de langue française qu’anglaise. Les lois ont généralement une portée « remédiatrice ». Aussi, on se demande bien ce que, en vertu de cette nouvelle disposition, le ministre de l’Éducation devra faire de plus qu’il ne fait déjà en vertu du régime pédagogique et des programmes de français! Je m’interroge aussi sur les moyens qu’aura le ministre pour « s’assurer » que les buts généreux poursuivis par cette mesure seront atteints. Bref, cet article constitue de la rhétorique législative destinée à plaire.

88.0.2. Le diplôme d’études secondaires ne peut être délivré à l’élève qui n’a du français, parlé et écrit, la connaissance exigée par les programmes du ministre de l’Éducation, du Loisir et du Sport.

Cet article reprend en substance une disposition originel inscrite dès 1977 dans la Charte originelle.

88.0.3.Le diplôme d’études collégiales ne peut être délivré à l’étudiant domicilié au Québec qui n’a du français, parlé et écrit, la connaissance exigée par les programmes du ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche,de la Science et de la Technologie.

Cet article constitue la seule véritable nouveauté. Elle a été saluée par tous les éditorialistes, y compris par André Pratte de La Presse. Soit dit en passant, pour l’éditorialiste en chef, il n’y a pas de « recul » de la langue française. « Nouvelle loi 101. Tracassière et vexatoire », écrit-il. On entend ici l’écho du Conseil du patronat, des chambres de commerce et des associations d’hommes d’affaires!

L’article 88.0.3, qui s’applique aussi bien aux cégeps francophones qu’anglophones, comporte un aveu implicite : les exigences faites actuellement aux écoles secondaires au regard des compétences en français étaient ou sont insuffisantes puisqu’on les rajoute à l’ordre collégial. Pourtant seul l’enseignement secondaire est obligatoire. Ceux qui ne poursuivent pas leurs études seraient donc laissés en plan.

La disposition relative aux exigences du français dans les cégeps apparaît ici encore comme de la rhétorique législative. Elle aura cependant une portée réelle si elle vise surtout les programmes de formation professionnelle, aussi bien à l’ordre secondaire que collégial. En effet, si l’on veut que la langue de travail soit le français, il faut certainement apprendre celle de son métier, surtout dans les métiers à caractère technique et scientifique. Et la même exigence doit s’appliquer aussi bien aux établissements de langue française qu’anglaise. Aussi, il y a certainement lieu de préciser que les programmes visés par les articles 88.02 et 88.03 sont autant les programmes de formation générale que professionnelle.

En guise d’illustration, je transcris une partie de la facture que m’a laissée le gérant de service de mon garagiste de Trois-Pistoles pour m’avertir des travaux à faire sur ma voiture :  « Panne a huile ne coule pas mais tres rouiller a vérifier. Petit louce dans linkit avant gauche. Pneu d’été encore bon [je ne roule qu’avec un pneu!]. […] Bougies tres endommager ».

Ce jeune homme francophone est au demeurant fort sympathique!

Advertisements

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s