LA COLONIE INTÉRIEURE

Le Conseil supérieur de la langue française nous apprend cette semaine que la proportion de personnes qui travaillent « généralement » en français a diminué ces dernières années. Il recommande que les entreprises comptant entre 25 et 49 employés soient tenues de se doter d’un plan de francisation.

Radio-Canada se précipite aussitôt au Conseil du patronat pour connaître sa réaction. Son président ou son porte-parole se déclare tout inquiet :

  • « Ce sera compliqué »
  • « Il faudra traduire des manuels »
  • « Des cadres devront apprendre le français »
  • Etc.

Il a fallu 35 ans d’application de la Charte de la langue française pour en arriver là.

Désolant.

Advertisements

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s