LES MATERNELLES QUATRE ANS : CE N’EST PAS ÉVIDENT

L’Assemblée nationale discute ces jours-ci du projet de loi touchant l’instauration des maternelles pour le enfants de quatre ans vivant en milieu défavorisé.

Je suis tiraillé quant à la pertinence de ce projet. En soi, il est difficile d’être contre : pourquoi s’opposerait-on à ce qu’on développe tôt des habiletés destinées à favoriser plus tard les apprentissages scolaires, surtout dans ces milieux où les besoins sont grands. Mais en même temps, une école est un milieu très structurée, régie par un tas de normes implacables. Est-ce trop tôt pour des petits de quatre ans de vivre cela?

Par ailleurs, la formation des techniciennes et techniciens en service de garde est spécialisée. À l’éducation préscolaire et primaire, dans nos facultés des sciences de l’éducation, la formation pour le préscolaire n’est pas très longue.

Dans les positions de chacun, il y a aussi les intérêts fort légitimes des personnels qui œuvrent soit en garderie, soit en milieu scolaire : on enlèvera à l’un pour donner aux autres.

Voilà un beau cas où il n’y a pas d’évidence forte. Souhaitons que les parlementaires feront en bout de course le bon discernement.

Étant grand-père, je suis allé souvent chercher mes trois petits à la garderie ou de participer à des fêtes. Chaque fois, je me suis émerveillé de ce que j’y voyais et y entendais. Mais, je suis ici dans l’ordre des sentiments et des impressions !

Publicités

Une réflexion au sujet de « LES MATERNELLES QUATRE ANS : CE N’EST PAS ÉVIDENT »

  1. Alexis Gagne

    Toutes les études démontrent que des services éducatifs préscolaires de QUALITÉ ont un impact positif sur le développement des jeunes, surtout chez les populations défavorisées. La définition de la qualité inclut des ratios raisonnables (-1 point pour les maternelles 4 ans), des éducatrices avec la bonne formation (un autre -1), un environnement propice à l’apprentissage (un autre -1) et un curriculum d’apprentissage par le jeu solide (ici ça reste à voir, mais j’ai peur que ce soit trop scolaire).

    Diminuer les ratios et améliorer les locaux couteraient trop cher, donc ça n’arrivera pas. Améliorer la formation prendra beaucoup de temps, donc ça n’arrivera presque certainement pas à temps. Le curriculum choisi sera par contre probablement décent…

    Considérant tout ça, je suis contre.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s