MIEUX ON PAIE LES ENSEIGNANTS, MIEUX RÉUSSISSENT LEURS ÉLÈVES

Je rentre de France, d’où mon silence des dernières semaines.

Je rapporte une coupure du Monde qui m’a intrigué : « Qui paie bien les profs s’enrichit », proclame le titre. Le journal rapporte une étude d’un anglais et d’un espagnol, Dolton et Guttierez,  et publiée en 2011 dans la revue Economic Policy. « Ils ont épluché les salaires des enseignants de 39 pays sur dix ans. Ils ont croisé ces rémunérations avec les résultats des élèves à 9 ans et à 15 ans et se sont rendus à cette évidence que les nations qui paient le mieux leurs professeurs classent leurs élèves en tête des évaluations internationales ».

La corrélation se vérifie dans tous les pays et les auteurs concluent même à « une relation de causalité ». Une augmentation de 10% du revenu entraîne une augmentation du succès des élèves de 5% à 10%.

L’explication serait la suivante : mieux on paie les enseignants, plus on attire les meilleurs éléments dans la profession. On augmente ainsi « l’effet maître » dans le succès des apprentissages.

Je ne  sais quoi penser de la validité de cette étude, n’étant pas du tout économiste. Au Québec, la thèse ne semble pas se vérifier. Ainsi, les élèves du privé réussissent mieux que ceux du public, mais les enseignants de l’un et l’autre secteur sont payés à peu près également, sinon parfois moins dans le secteur privé.

D’un point de vue philosophique, l’étude précitée se situe manifestement dans une  perspective de marché : plus est grande la valeur d’un bien ou d’un service, plus il coûte cher. Parfois, cette valeur est liée à la rareté, parfois, au « capital symbolique » qu’on lui octroie. Dans le cas d’un service public comme l’éducation et qui est au surplus un quasi-monopole, la valeur économique d’un enseignant n’obéit pas aux règles classiques du marché. Cette valeur dépend en partie de la capacité de payer de l’État, des rapports de force des acteurs, et des arbitrages que l’État fait entre les groupes sociaux (les médecins sont plus forts que les enseignants).

Il doit bien se trouver parmi les lecteurs de ce carnet, des personnes capables de continuer à éclairer cette question. Bienvenue!

Advertisements

2 réflexions au sujet de « MIEUX ON PAIE LES ENSEIGNANTS, MIEUX RÉUSSISSENT LEURS ÉLÈVES »

  1. proulxj Auteur de l’article

    L’article n’est malheureusement pas accessible en ligne, à moins de payer. Voici tout de même l’adresse où on peut se le procurer: http://onlinelibrary.wiley.com/doi/10.1111/j.1468-0327.2010.00257.x/abstract

    Voici aussi le lien vers l’article du Monde : http://www.lemonde.fr/economie/article/2013/05/22/qui-paie-bien-ses-profs-s-enrichit_3415015_3234.html

    L’article n’est pas accessible en son entièreté, mais les commentaires qu’il a suscités ont un certain intérêt.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s